Porto - vue du pont Dom Luis - Bernard Eben

Visiter Porto en deux jours

Que voir à Porto en seulement 2 jours ?

Nous avions prévu une petite semaine de détente au Portugal, début septembre, afin d’éviter la période de grosse affluence.
Cette semaine débutait par 2 jours de visite à Porto, puis une escapade au calme dans le Nord du Portugal.
Pour ce faire, de nombreuses semaines de préparation pour savoir que voir en 2 jours, où loger, comment s’y déplacer, où manger, etc.
Tout était fin prêt, les valises presque bouclées quand, un peu par hasard, un de nos amis (qui accompagnait) m’a prévenu que le week-end planifié (et réservé) pour la visite coïncidait avec un événement international: le Red Bull Air Race.

Autant dire que nos plans furent quelque-peu ébranlés.
La Red Bull Air Race attire en effet une foule considérable. Pour ce WE à Porto, ils ont estimés le nombre de spectateurs à  800.000 personnes (sur l’ensemble des 2 jours). Les bords du fleuve Douro étaient quasi inaccessibles.

Aussi, les quelques lignes qui suivent ne représentent pas ce que nous avions « prévu » de faire, de visiter.. mais ce que nous avons réellement pu voir.
Ce n’est pas un « top 5 » des endroits à visiter, mais des lieux importants, sympas, qui étaient accessibles durant le weekend.
Par souci de clarté, la partie « Red Bull », essentiellement des photos, se situe dans un autre article, tout comme les visites effectuées dans le Nord, dont principalement le Parc Pereda-Geres.

Le café Majestic

Porto - Café Majestic - Bernard EbenUn « must » si vous vous baladez dans une des principales rues commerçantes, la Rue de Santa Catarina.
Une institution presque centenaire (1921), qui fut (et reste) fréquentée par toute la bourgeoisie locale, par des philosophes, peintres, sculpteurs célèbres, reste l’une des plus belles représentation de l’Art Nouveau à Porto.

Pour l’anecdote,  on rapporte que J.K. Rowling (écrivaine de Harry Potter) a passé beaucoup de temps au Café Majestic pour travailler sur son premier roman, Harry Potter à l’école des sorciers.
J. K. Rowling quitte Porto en 1994, mais le livre n’est publié qu’en 1997 (source wikipédia).
Également un lien vers le site « circuits-portugal.fr » qui parle de l’influence de cette ville sur la naissance de Harry Potter.
Vous y découvrirez que la librairie « Lello », a largement inspiré J.K.Rowling pour la bibliothèque de Poudlard.
Nous n’avons malheureusement pas pu la visiter, la file dépassait une heure avant de pouvoir y entrer.

Au Café Majestic, en saison, on fait également la queue pour y trouver une table, ou pour simplement prendre quelques photos.
Heureusement, un « maître de salle » se poste en garde à l’entrée pour limiter les désagréments liés à la foule, et faire en sorte que tout se passe bien.

Vous y dégusterez de succulents petits plats, mais le plus intéressant est de s’y retrouver dans l’après-midi et d’opter pour quelques petites douceurs comme leur « Rabanadas ».

 

Église Saint-Ildefonse

Porto - Eglise St Ildefonso - Bernard EbenNon loin du Café Majestic l’église Saint-Ildefonse permet, d’un seul point de vue, d’apprécier la beauté des faïences bleues (azulejo) qui décorent la grande majorité des bâtiments de Porto.

Cette église baroque compte plus de 11.000 de ces faïences représentant des scènes de la vie de de Saint Ildefonso et de l’Évangile.

À l’entrée se trouvent des restes de l’ancien cimetière.
La première partie de ce cimetière antique correspond au cimetière original de l’église (qui jusqu’en 1730 étaient en dehors des églises).

Avec l’avancée des travaux, par la construction du baptistère et des deux clochers, il fut incorporé à l’église, à partir de 1739, abaissé de plus de quarante centimètres, vêtu et recouvert d’un pavement de mosaïque qui, avec le temps, s’est fortement dégradé.

 

 

 

 

Eglise San Francisco

Porto - San Francisco - Bernard EbenSituée près du fleuve, il s’agit probablement de l’église la plus intéressante de la cité.

La visite est payante, il faut prendre vos tickets du côté gauche, sur le petit parvis en contrebas, à la maison du tiers-ordre de Saint François.

C’est d’ailleurs à cet endroit que vous débuterez la visite. Par cette maison qui contient une collection d’art sacré, mais surtout une superbe crypte où reposent les dépouilles de frères franciscains et de nobles.

De plus, dans la dernière salle, un petit couloir débute sur la gauche. Au sol vous y trouverez un grillage permettant une vue sur un immense ossuaire situé sous ce panthéon. Impressionnant.

L’église en elle-même, de style gothique, vaut à elle seule le détour.
Sachez qu’il est interdit d’y photographier.
Vous trouverez néanmoins une photo de l’intérieur dans la galerie ci-dessous 😉 .
L’intérieur est dit « de décoration baroque ». Je dois avouer qu’en la visitant, le « baroque » m’est apparu comme un coup de poing dans l’œil, tellement il foisonne de boiseries sculptées, dorées. Partout, vous ne voyez que de l’or.

Cette richesse choqua tant la population et le clergé, que l’église fut fermée au culte.

Quai de la Ribeira

Le lieu touristique par excellence, surplombé par le célèbre pont Dom-Luis.

Porto- Pont Dom-Luis - Bernard EbenPont Dom-Luis

Construit entre 1881 et 1886 par un disciple de Gustave Eiffel, il possède deux tabliers distincts. Un inférieur pour la circulation routière, tandis que le tablier supérieur est réservé au métro.
Pour les piétons, il est possible d’emprunter les 2 tabliers.

Ce pont est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

 

Porto-Quai de la Ribeira - Bernard EbenLe quai de la Ribeira

Probablement l’endroit le plus fréquenté de la ville.

Bordé de maisons multicolores, séparées par de petites ruelles, nous sommes là où il faut se rendre au moins deux fois durant votre passage. Une première durant la journée, une seconde fois pour y vivre l’ambiance de la nuit.

Les petites ruelles parallèles et perpendiculaires au quai regorgent de petites boutiques et de restaurants.
Le quai en lui-même est rythmé par de nombreuses files qui attendent le départ d’une petite balade en bateau, sur le fleuve, pour y admirer les 6 ponts qui enjambent le fleuve DOURO.
Mais vous y trouverez également de très nombreux restaurants, tous plus touristiques les uns que les autres (voir un peu plus loin dans cet article pour la partie restauration).

Je profite de l’occasion pour vous rappeler que nous sommes là au bord du DOURO, le fleuve.
Au niveau de la mer.
La ville est très pentue !
Dès lors, si vous comptez passer au moins une nuit sur place, je vous conseille d’opter pour un hébergement dans la partie supérieure (au Nord du centre ville), et de visiter en descendant.
En fin de journée, vous pourrez prendre le métro pour revenir vers votre hôtel.

A noter, pour les inconditionnels des « Outlet Shopping Center », qu’une des lignes de ce métro (B) quitte la ville pour rejoindre le « Vila do Conde Porto Fashion Outlet » à 30 km du centre-ville.

Les caves

Porto- Les caves Graham's - Bernard EbenNous passons là de l’autre côté du fleuve, dans la ville nouvelle de Gaia (Vila Nova de Gaia).

Le choix est immense. Pour ne citer que quelques noms:

Puisque vous aussi vous souhaitez visiter, que vous planifiez votre visite, je vous conseille de réserver cette visite en ligne bien avant votre départ. Sur beaucoup de ces sites vous aurez la possibilité de choisir le jour et l’heure de votre visite (par petits groupes) dans la langue souhaitée (anglais ou français).

Les visites ne sont pas toutes gratuites. En général comptez de 5 à 15 euros.
La différence de prix s’explique par le type de dégustation qui vous est « offert » à la sortie.
Il y a néanmoins un point commun à ces différentes caves, elles disposent toutes d’une boutique à la sortie qui vous tentera très certainement.

Où manger à Porto

Rappelez-vous, nous sommes dans une ville très touristiques. Et qui dit « touristes », sous-entend « pigeons ».

Sur le quai

Comme expliqué au début de cet article, le week-end de notre visite se déroulait le Red Bull Air Race.
Cela ne se voit pas sur les images ci-dessus car il était impossible de se faufiler sur le quai, ou dans la ville. Vous vous en rendrez compte sur les photos liées à cet événement.
En réalité, nous avons ajouté un jour lors de la fin de notre semaine au Portugal pour enfin visiter le centre ville dans le calme.
Du moins « calme » relatif pour une telle ville.

Autant vous le confirmer tout de suite, manger dans un resto proche du Quai de la Ribeira est le meilleur moyen d’être mal servi, de mal manger, et de payer 25% plus cher qu’ailleurs dans la ville.

S’il est 13h30, que vous vous trouvez sur le quai, et que vous avez faim… traversez le fleuve. Les quais opposés servent à peu près les mêmes plats, mais avec le sourire et une addition moins salée.
il y a fort à parier que vous vous délecterez de sardine ou de calamars grillés, servis avec une petite salade et des pommes de terre coupées en 2. Les plats habituels par excellence.

En dehors de la ville

Si c’est durant la journée, et que vous avez un peu de temps, n’hésitez pas à prendre le tram (pas le métro) qui va vers la côte. Il s’agit de la ligne 1 qui débute au pied de l’église San Francisco.
Attention, cette ligne ne tourne que de 9h30 à 20h30. Il faut à peu près 30 minutes pour faire ce trajet.
Mais à l’arrivée, même si les maisons ne sont pas aussi jolies, vous aurez dans l’entourage immédiat de nombreux petits restaurants typiques, généralement orientés « poissons », qui se veulent d’une qualité irréprochable et de prix défiant toute concurrence.

Porto - Peixaria do Bairro - TripadvisorPeixaria do Bairro

Situé à l’embouchure du fleuve, dans une artère plutôt banale, ne vous fiez pas à la vitrine peu accueillante.
Dès l’entrée, vous vous trouverez face à une superbe cuisine ouverte où le cuistot vous propose les poissons du jour et le dépose sur son immense grill.

Les pris sont très intéressants (2 euros pour une soupe de poisson) et la qualité, la fraîcheur au rendez-vous.
Comme il s’agit d’un restaurant « local », le français…vous oubliez, et avec un peu de bonne volonté vous arriverez à commander en anglais.

La carte n’est pas très étendue, et c’est normal.

Au niveau des vins, ne vous attendez pas à de grands crus français. On n’est pas là pour cela.
Un excellent petit vin du patron, du Vino Verde, vous est proposé à 4,5 euros la bouteille.

Pensez à réserver.

Site web (Facebook): Peixaria do Bairro

Source de l’image: Tripadvisor
Lien:  Tripadvisor Peixaria do Bairro

 

Porto - l'Kodac - Bernard EbenL. Kodac

Au bard de la mer, à 10km au nord, nous sommes là dans un autre monde.
« Le » resto / lounge branché de la région.

Deux niveaux au dessus de la moyenne, un service type « club » irréprochable, un bar digne des grands films.
Les prix sont, bien évidemment, aussi au dessus de la moyenne tout en étant très abordables, surtout pour une telle cuisine, un tel service, une telle qualité.

Je ne vous conseille pas de réserver.. vous devrez le faire dès avant votre départ.

Site web (Facebook): l’Kodac

Lien: Tripadvisor l’Kodac

La ville en images

Ci-dessous, quelques vues prises durant notre visite.
Cliquez sur une image pour démarrer le diaporama.

[gallery_bank type= »images » format= »masonry » title= »true » desc= »false » responsive= »true » display= »all » sort_by= »pic_name » animation_effect= »bounce » album_title= »true » album_id= »25″]