Detifoss, la chute la plus puissante

Dettifoss, une cataracte dantesque. Selfoss, la superbe.

Dettifoss.

La ballade d’observation des baleines terminée vers 13h00, le temps d’avaler un sandwich sur place, nous avons quitté Husavik en direction du Nord par la 85. ce sera le passage le plus au Nord de notre voyage, très proche du Cercle Polaire Arctique. Mais il fait beau, le ciel est d’un bleu profond, et la lumière dure près de 24h00.
Après une heure de route, nous comptions prendre la 861 afin de longer le canyon par l’Ouest, mais la piste est barrée, toujours pas ouverte. On passe au plan « B », prendre la 864 un peu plus loin, qui permet d’admirer les chutes côté Est. Après 30km d’une piste en graviers/sable, nous arrivons au parking aménagé.

Detifoss, la chuteNous sommes vers la mi-juin, il y a une vingtaine de voiture dans un des endroits touristiques les plus fréquentés d’Islande. Le canyon à notre droite, une brume d’humidité et un grondement intense sur notre gauche, nous sommes tout proches.

Elle se situe dans le canyon de la Jökulsá D’une largeur de près de 100m et hauteur de 45m, c’est la plus puissante d’Europe.
Elle charrie, dit-on, 500 000 tonnes de débris par an. C’est tout simplement impressionnant. Impossible de décrire l’esprit dans lequel on est lorsque l’on s’approche de l’eau, car ici, aucune barrière. A vos risques et périls. On se sent minuscule à côte de ce monstre.

Pour ne rien vous cacher, c’est cette chute qui m’a donné le déclic pour imaginer ce voyage en Islande. Je venais de voir le film « Interstellar » dont certains paysages se passaient sur une planète lointaine, glacière. J’adore ce genre de paysages. Dès mon retour à la maison, je me suis connecté sur l’excellent site « allocine.fr » pour y trouver les lieux de tournage. La partie que je cherchais avait été tournée en Islande. Le réalisateur, Christofer Nolan, déclarait: « Le tournage en Islande n’a pas été de tout repos. Réputé pour son climat difficile, le pays n’a pas épargné l’équipe de tournage qui a essuyé une grosse tempête. Le réalisateur a déclaré : « Nous avons subi une tempête hallucinante. Elle a sévi pendant deux jours, à tel point qu’on en perdait l’équilibre. Il a fallu tout mettre à l’abri et se réfugier dans nos hôtels. »
(source: Secrets de tournage – Allocine.fr).

Prometheus DettifossPrometheus  (Ridley Scott)

Bien installé devant mon écran, je suis tombé sur une vidéo promotionnelle en provenance d’Islande qui vantait les atouts de son pays pour les tournages. Avec de nombreux extraits de films tournés là-bas: Interstellar, Oblivion, Prometheus, Game of Thrones, Batman Begin, Lara Croft, James Bond, etc. Je me suis empressé de revoir la bande de lancement de Prometheus (Ridley Scott), et bingo, c’était bien Dettifoss au tout début du film.

Si tant de films aux décors irrationnels sont tournés en Islande, il faut vraiment que cela en vaille la peine. Ma décision était prise, il ne restait plus qu’à convaincre la famille et préparer le voyage. La convaincre a pris moins d’une minute, la préparation… 6 mois.

Et nous voici devant l’originale, la vraie, non truquée: Dettifoss. Un rêve qui devient réalité.

Selfoss.

Au départ de Dettifoss, un petit panneau vous indique « Selfoss – 1,4km ».

Selfoss, la superbe chute islandaiseAucune hésitation possible, nous démarrons la marche au travers d’un sentier de grosses pierres. Juste un piquet de couleur ça et là pour vous indiquer la direction. On n’avance pas vite, mais l’endroit mérite le respect. Rien ne sert de se précipiter. Puis la vue dépasse l’imagination. Mieux que dans un film, une vue entière sur cette cataracte aux multiples chutes, un véritable mur d’eau.

Là aussi on peut s’en approcher jusqu’à toucher cette masse d’eau spectaculaire qui s’écrase 44m plus bas, dans un nuage blanc qui ne manquera pas de vous mouiller.

Elle est belle quel que soit l’endroit d’où vous la regardez. Féérique, envoutante. Un régal.

Mais toute bonne chose à une fin, nous devons reprendre la route car cette première journée dans le grand Nord fut bien chargée et nous avons près de 200km pour rejoindre notre nid à Akureyry, un peu plus de 2h de route.

Demain, nouvelle journée bien chargée dans cette région, avec au menu Krafla, Hverir, Hverfjall et les bains de Myvatn.

 

 

 

Une réflexion sur “Dettifoss, une cataracte dantesque. Selfoss, la superbe.

Commentaires clos.