Syracuse - Duomo - Bernard Eben

Syracuse, une civilisation, une histoire, des vestiges

Syracuse, l’île d’Ortygie (Isola di Ortigia)

Syracuse, avant notre départ, je m’en faisais une destination idyllique.
M’imaginant dans une ville emblématique, protégée, où l’on se ballade des journées entières.
La vérité est autre.

Syracuse - Le port
Même si cette ville ne compte « que » 125.000 habitants, elle est très étendue.
Deux « quartiers », deux « zones » attirent plus précisément le tourisme: l’île d’Ortigie, berceau des légendes, et parc archéologique de Néapolis.
Pour arriver à ces sites, vous traverserez « la » ville de Syracuse.
Qui comme les autres lieux visités dans ce triangle « Agrigento – Syracuse – Pachino » n’est pas très agréable.
Oubliez l’idée d’une ville entièrement dédiée au tourisme, oubliez l’idée que « Patrimoine mondiale de l’Unesco » puisse garantir quelque chose de joli à voir.
Si je compare à Prague, également patrimoine de l’Unesco, il n’y a pas photo.
Autant Prague est splendide (voir articles y relatifs dans ce blog), autant la ville de Syracuse est décevante, bouchée, sale.

Heureusement, les 2 pôles que sont l’île d’Ortygie et le Parc Néapolis sortent du lot, valent le voyage !

L’île d’Ortygie

Elle se trouve à l’extrémité Sud-Est.
Si vous y venez en voiture, vous trouverez un grand parking juste après le pont, vers la gauche.
Les parkings y sont devenus payants mais c’est raisonnable.
D’autant plus qu’il ne faut même pas penser à circuler sur cette île en voiture, ce serait tout simplement risqué.

Dès le parking, vous pouvez entamer le tour de l’île par l’Est. Une belle promenade au bord de la mer.

Syracuse - DuomoA l’extrémité de la pointe, la forteresse « Castello Maniace ».
Rien d’extraordinaire, mais vaut la peine d’être vue.
Elle est en bon état, permet de se faire une idée des défenses de l’époque, d’avoir des points-de-vue intéressants.
Une forteresse un peu à la « Vauban ». Sauf que celui-ci naquit vers 1633, et que la forteresse fut construite au 13ème siècle.

Ensuite, direction la place du Duomo en passant par la fontaine Aretusa.
Wikipédia nous en dit:

Un jour, fatiguée, elle s’arrête au bord de la rivière Alphée pour s’y baigner, et inspire ainsi de l’amour au dieu de ce fleuve. Pour échapper à sa poursuite, elle s’enfuit jusqu’en Sicile et implore le secours d’Artémis qui, après avoir tenté de la cacher dans un nuage, la change en fontaine. L’Alphée mêle alors ses eaux à celles d’Aréthuse qui disparaissent pour venir rejaillir à Ortygie, île voisine de Syracuse, où elles forment une fontaine d’eau douce bien qu’entourée des eaux salées de la mer. Elle dit à Déméter où était sa fille quand Hadès prit Perséphone pour l’emmener aux Enfers car Éros, fils d’Aphrodite, lui avait jeté une flèche amoureuse : Aphrodite ne supportait pas de voir des déesses célibataires.

Lorsque vous arrivez à la place de la cathédrale (Piazza del Duomo), regardez d’abord autour de vous. L’architecture est splendide.
Ensuite, même si là aussi c’est payant, n’hésitez pas à débourser les 2 euros pour entrer dans cette cathédrale. Différente de toutes les églises baroques de la région.
En réalité, son histoire débute au 6ème s av JC par un temple grec (dont on voit encore les colonnes doriques à l’intérieur).
Temple qui fut ensuite remplacé par un autre dédié à Athéna, pour ensuite être intégré dans un édifice chrétien.
Juste avant de sortir de la cathédrale, dans un coin, diverses reliques très probablement liées à Ste Lucie.

Ensuite, vous déambulerez dans les ruelles typiques de la vieille ville. Aussi charmantes les unes que les autres.

Le parc archéologique de Néapolis.

Vous prendrez votre véhicule pour quitter l’île et rejoindre un des parkings (payants) proche du Parc.

Syracuse - Théâtre grecDifférentes entrées sont possibles via une voie centrale (chemin goudronné) qui  vous invitent à vous diriger vers la caisse.
Attention, le parc est divisé en 2 parties. Elles se situent de part et d’autre du chemin principal.
Le ticket d’entrée est valable pour les 2 parties.

Je vous conseille de débuter par le haut, par l’amphithéâtre romain.
Il est assez bien conservé. On ne peut le voir que par le dessus, d’un seul côté.
Mais la vue est surprenante, elle s’étend sur la totalité de l’amphithéâtre qui doit faire une centaine de mètres de longueur.

Ensuite, 3 éléments à ne pas manquer dans l’autre partie:

  • La grotte des cordiers
  • L’Orecchio di Dionisio
  • Le théâtre grec

Avant de visiter, il vaut mieux parcourir internet pour obtenir des informations sur ces 3 lieux, afin de mieux comprendre ce que vous verrez.
Cette partie de la visite, il vaut mieux la faire durant la journée, car l’endroit est assez sombre sans soleil.

Syracuse

 

 

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports